• Se former

Se former

Handicap

Présentation

Le campus des métiers Sainte Croix - Saint Euverte propose un service d'accueil et d'accompagnement pour les personnes en situation de handicap, au centre de formation continue.

L'objectif est de vous accompagner tout au long de votre processus de formation. Que la situation soit temporaire, définitive, ou qu'il s'agisse d'un problème de santé grave, des mesures adaptées peuvent être mises en place.

 

En lien avec le référent handicap, l'équipe en responsabilités de la formation met en place :

- l’accueil des candidats (en amont et durant le cursus)
- la sécurisation du parcours de formation des personnes en situation de handicap (y compris pour les examens),
- leur orientation
- leur insertion professionnelle
- leur accompagnement sur leur lieu d’emploi (en lien avec leur maître d’apprentissage, l’équipe tutorale, les chargés d’insertion et les conseillers insertion ou maintien CAP emploi).


Référent Handicap du campus des métiers Sainte Croix - Saint Euverte :

Laurent LHUILLIER

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 N'hésitez pas à vous adresser à notre référent pour toute demande de formation pour une personne présentant un handicap.

Notre Pédagogie

3 PHASES FONDAMENTALES QUE NOUS IMPULSONS DANS TOUTES NOS FORMATIONS


Qu’il s’agisse de formation en groupe ou d’accompagnement pédagogique individuel, notre approche pédagogique s’articule autour des 3 phases suivantes :

  • ECOUTE, attentive, réceptive, respectueuse
  • REFLEXION, personnelle, en groupe, pour exercer son discernement
  • ASSIMILATION, INTEGRATION, par la mise en pratique.

 

NOS CONCEPTS DE LA PEDAGOGIE ACTIVE POUR UN APPRENTISSAGE REUSSI


Le processus pédagogique utilisé se caractérise par les concepts suivants :
• Rendre les stagiaires acteurs et responsables de leur montée en compétences,
• Favoriser leur engagement dans la volonté de mettre en œuvre les acquis de la formation
• S’inscrire dans la durée et rendre pérennes les méthodes, les outils de la formation et les engagements des uns et des autres dans leur volonté de progresser et de s’adapter au changement attendu.
• Impliquer le management de l’entreprise dans le dispositif de formation, en termes de suivi de l’apprenant et d’intérêt porté à sa formation et à son impact sur le terrain de l’entreprise.

 

NOS METHODES PEDAGOGIQUES


• Le face à face pédagogique
Qu’il s’agisse de formation individuelle ou collective, la formation en face à face se veut participative, appliquée au contexte de de chaque entreprise.
Elle alterne des apports théoriques par les exposés du formateur, et le partage d’expériences par les échanges et les débats dans le groupe.
Elle propose des temps de réflexion, des travaux en sous-groupes.
• L’analyse des pratiques
Des temps d’analyse de pratique favorisent l’accompagnement des stagiaires dans leur pratique et permet de réaliser des bilans intermédiaires de l’utilisation opérationnelle de la formation, afin de favoriser l’amélioration souhaitée dans leurs méthodes de travail.

• Les axes de progrès
Quelle que soit la formation suivie, nous aidons les stagiaires à se fixer des axes de progrès et nous suivons leur mise en œuvre.
Un axe de progrès doit être en rapport avec une situation vécue, concrète vis-à-vis de laquelle l’on ressent une difficulté. Il s’agit alors d’exprimer une action qui sera mise en œuvre pour passer d’un état insatisfaisant à un état plus satisfaisant.
Cette situation peut être relative à une relation entre le stagiaire et une autre personne ou entre le stagiaire et un groupe de personnes.
• Le suivi individualisé
Nous proposons un suivi individualisé de l’apprenant afin de l’aider dans la mise en œuvre de son axe de progrès. Ce suivi se réalise toujours en lien avec une situation concrète que le participant souhaite améliorer.
• L’évaluation des acquis de la formation
Selon les projets de chaque entreprise, cette évaluation peut prendre plusieurs formes. Les modalités sont alors définies en amont de chaque projet de formation :
• Mise en œuvre d’axes de progrès et étude des effets sur le terrain (Stages)
Observation terrain du stagiaire dans l’exercice de l’activité pour laquelle il aura été formé ou accompagné.

 

LES CATÉGORIES DE SUPPORTS PÉDAGOGIQUES


Avec l’émergence des formations à distance et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le nombre de supports pédagogiques a considérablement augmenté. Désormais, les formateurs disposent de nombreux outils pour animer des sessions de formation.
Il est possible d’utiliser plusieurs supports pédagogiques au cours de la même session de formation en fonction des besoins des formateurs et des apprenants.
• Les supports de présentation classiques de type PowerPoint ou Prezi vont vous permettre de structurer un contenu de formation et de hiérarchiser les informations. L’utilisation de ce type d’outil d’outils sera « linéaire », c’est-à-dire que la navigation s’effectuera toujours dans le même sens et les apprenants devront cliquer sur suivant pour passer d’une diapositive à une autre.
• Les vidéos : afin de projeter un élément précis d’une session de formation et de permettre aux apprenants de le découvrir en son et en images. Ces vidéos peuvent être pédagogiques et servir à expliquer des concepts complexes. En un temps assez court, les apprenants disposent d’une vision globale d’un sujet donné.
• Des supports réels tels que les marquettes, objets ou matériels
• Des outils e-learning vous permettant de créer des modules de formation. On retrouve dans cette catégorie des applications directement accessibles sur le web grâce à un navigateur web, des applications de bureau installées en local sur un ordinateur, ou des modules non linéaires qui, contrairement aux présentations basiques, vont permettre de créer un véritable scénario pour l’apprenant (Moodle)
• Les jeux de formation (SERIOUS GAME): ces nouveaux dispositifs de formation permettent d’accroître la motivation et l’engagement des apprenants en suscitant des émotions positives. Plusieurs catégories d’outils pédagogiques peuvent être utilisées dans les jeux de formation, parmi lesquelles les jeux de rôles, les mises en situation etc. La gamification de l’enseignement permet de baser l’apprentissage sur le jeu, d’apprendre en mode ludique = c’est le fonctionnement naturel de l’apprentissage.
• La pédagogie inversée : elle privilégie pendant la formation, la montée en puissance de la compétence et non pas du savoir. C’est le principe de la classe inversée qui consiste à faire travailler la partie connaissance (théorie) en amont de la formation, afin de dédier le temps de formation à la mise en œuvre de ce savoir dans un environnement réaliste. Le formateur devient le médiateur de cette transformation et non plus le sachant qui explique les choses. Cette prise en compte de l’apprenant essentielle dans le cadre de l’école, l’est encore plus quand il s’agit de former des professionnels.

Les Dispositifs de formation

À L’INITIATIVE DE L’EMPLOYEUR

1. Le plan de développement des compétences

Depuis le 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur.
Il rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise.

2. La reconversion ou promotion par alternance (ex-période de professionnalisation)

La Pro A est un dispositif de reconversion ou de promotion en alternance pour faire monter en compétences vos collaborateurs afin de faire face aux enjeux stratégiques de votre entreprise. La « Pro-A » est un cursus de formation co-construit entre l’entreprise et le salarié. Elle permet à des personnes éloignées de l’emploi d’y revenir, mais aussi à des salariés de bénéficier d’une évolution professionnelle. L’idée est d’utiliser l’alternance comme un moyen de former les salariés. Coté financement, les salariés conserveront leur CDI ainsi que leur rémunération, et la partie mutualisée des fonds de la formation professionnelle finance leur formation.

3. L’Action de Formation en Situation de Travail, L’AFEST : une formation qui allie apprentissage et action !

L’AFEST a été conçue dans le but de favoriser la formation de travailleurs non qualifiés pour les aider à acquérir des compétences en lien avec leurs métiers. Tout salarié au sein de l’entreprise peut en bénéficier quelle que soit son ancienneté ou la nature de son contrat (CDI ou CDD). Ce dispositif est une réponse aux compétences spécifiques, que l’on peut acquérir sur le terrain et dont les formations classiques ne sont pas adaptées. Ce dispositif est particulièrement adapté aux collaborateurs peu disponibles pour se rendre à une formation ou qui préfèrent apprendre « en faisant » plutôt qu’en suivant les recommandations d’un formateur extérieur à l’entreprise.

4. L’ALTERNANCE

Le contrat de professionnalisation

Le Contrat de professionnalisation est un contrat de travail destiné à permettre aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats, d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter leur formation initiale au moyen d’une formation en alternance.

Le contrat de professionnalisation peut être un contrat à durée déterminée ou indéterminée. Il permet aux jeunes de 16-25 ans, aux demandeurs d’emploi de 26 ans ou plus ainsi qu’aux bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active, de l'Allocation Spécifique de Solidarité, de l'Allocation Adulte Handicapé et d'un Contrat Unique d'Insertion, d’acquérir une qualification professionnelle en relation avec les besoins identifiés par les branches professionnelles par le biais d’une formation en alternance.

Cette qualification professionnelle obtenue peut être un diplôme, un titre ou une qualification reconnue.

Le contrat d’apprentissage

Le Contrat d'apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un jeune de 16 à 29 ans révolus.

La durée du contrat d'apprentissage peut varier d’un à trois ans en fonction du type de profession et de la qualification préparée. L’apprenti perçoit un salaire calculé selon son âge et son ancienneté dans le dispositif. La conclusion d'un contrat d’apprentissage ouvre droit à des aides de l'État pour l’employeur.

À L’INITIATIVE DU PARTICULIER

1. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

C’est un compte qui contient de l’argent, une sorte de « cagnotte » à la disposition du salarié pour financer ses projets de formation. Il a remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF) et est alimenté automatiquement tous les ans. Cet argent est à la disposition du salarié qui l’utilisera comme il souhaite sur des formations de son choix. Ce dispositif est aujourd’hui très connu du public, car depuis novembre 2019, vous pouvez télécharger l’application mobile « Mon cpf ». Sur cette application, vous retrouverez le solde de cette cagnotte et le catalogue des formations éligibles au CPF. Une fois son choix effectué, le salarié pourra directement acheter sa formation grâce à sa cagnotte et compléter le reste du montant à payer avec sa carte bleue si le montant de la formation dépasse celui de la cagnotte.
Comment est alimentée la cagnotte du CPF ?
Les salariés, travailleurs indépendants, professions libérales ou non-salariées ou encore les conjoints collaborateurs, ont droit au CPF. Depuis début 2020, ce compte est alimenté de 500€* par an dans la limite de 5 000€ pour un cadre et jusqu’à 800€ pour les travailleurs non-qualifiés (dans la limite de 8 000€). Cette somme est utilisable durant votre vie active, à votre seule initiative : soit librement pour suivre une formation en dehors de votre temps de travail, soit avec l’autorisation de votre employeur pour suivre une formation sur votre temps de travail en conservant votre salaire.

2. Le CPF de Transition : Remplace le Congé Individuel de Formation (CIF)

Dans le cadre d’un Projet de Transition Professionnelle (PTP), les actifs (salariés et indépendants) peuvent s’absenter de leur poste pour se former, se reconvertir ou faire évoluer leur carrière. C’est notamment possible si le salarié a pour projet de quitter son entreprise et de se reconvertir pour exercer un nouveau métier. Il peut en profiter également pour acquérir de nouvelles compétences et évoluer vers un autre poste en interne. Enfin, si son métier subit de profondes transformations, le CPF favorisera la transition afin que le salarié actualise ses compétences et maintienne son employabilité sur le marché du travail.


3. Les dispositifs possibles pour un demandeur d’emploi

De nombreux dispositifs sont mis en place pour favoriser le retour à l’embauche des demandeurs d’emploi. Trois dispositifs sont accessibles :
• L’AIDE INDIVIDUELLE À LA FORMATION (AIF) permet de financer ou cofinancer tout ou partie des frais pédagogiques d’une formation suivie par un demandeur d’emploi.
• L’ACTION DE FORMATION CONVENTIONNÉE (AFC) par Pôle emploi (AFC) vise à faciliter le retour rapide à l’emploi. Sa mise en œuvre comblera un écart entre les compétences acquises par le demandeur d’emploi et les nouvelles exigences du marché du travail liées aux évolutions du secteur.
• L’ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) doit faciliter le recrutement d’un demandeur d’emploi. Elle permet de réduire l’écart entre les compétences détenues et celles requises par l’emploi visé.

4. Les autres dispositifs possibles :

• LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) permet à l’agent de la fonction publique de s’absenter de son emploi pour suivre des formations dans le cadre d’un projet professionnel ou personnel.
• LE CONTRAT DE SÉCURISATION PROFESSIONNELLE (CSP) s’adresse aux salariés de certaines entreprises visées par une procédure de licenciement économique. Il met à leur disposition un ensemble de solutions d’accompagnement et de formation favorisant un retour plus rapide à l’embauche.
• LE CONGÉ DE RECLASSEMENT est proposé aux salariés visés par une procédure de licenciement économique au sein d’entreprises de plus de 1 000 salariés. Comme le CSP, il permet de bénéficier d’actions de formation et d’accompagnement pour un retour accéléré à l’emploi.

Notre Catalogue de formations

Catalogues de formations du Centre de formation continue :

 Formations certifiantes
avec calendrier
Actions de formation dédiées
aux établissements scolaires
de l'enseignement catholique
(financement possible par Formiris)
Formations non certifiantes
pour les entreprises
   

 

 

Prochaine rentrée : septembre 2021 - Dossier de candidature à déposer dès que possible (dernier délai 20 juillet 2021)

En savoir plus sur les formations certifiantes du CFC...

Cliquer sur l'icône représentant la formation pour accéder à la plaquette de la formation

Pôle des process industriels

      NOUVEAUTÉ 2021-2022           NOUVEAUTÉ 2021-2022    
      TMI picto CFA       TSMI picto CFA     
                 
          PQI picto CFC      

 

Pôle métiers de la formation et de l'insertion

CIP picto CFA           

 

Pôle tertiaire et médico-social

      NOUVEAUTÉ 2021-2022        
      ARH picto CFA     Gestionnaire de Paie  
           
NOUVEAUTÉ 2021-2022          
  Comptable Assistant       Secretaire Assistante Medico Social   

 

Vous trouverez l'ensemble des Référentiels Emploi Activités Compétences (REAC) et Référentiels de Certifications (RC) en cliquant ICI.

 

Vous recherchez une formation ponctuelle, un cycle de formation. N'hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour les entreprises : http://www.cfc-scse.fr/espace-entreprises/vos-besoins-de-formation

 

Logo
Téléphone : 02 38 52 27 09
Fax : 02 38 53 27 01
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Centre de Formation Continue
Sainte Croix – Saint Euverte
28 rue de l’Etelon
45043 Orléans Cedex 01
Plan d'accès

Login mobile